ET AUSSI KHARTOUM

Publié le par Faites Vos Jeux

ET AUSSI KHARTOUM

A Khartoum aussi on joue : on joue en français et bien sûr aussi dans sa langue natale.

A l'école pilote El Zohour on joue, entre autres, au jeu suivant:

Les enfants sont assis en cercle, sauf un qui tient dans sa main un mouchoir (ou tout autre objet pouvant être déposé facilement: boite, galet, etc). Il tourne autour du cercle pendant que les autres fredonnent une chanson, puis l’enfant qui tourne à l’extérieur du cercle va laisser tomber très discrètement le mouchoir derrière l’un de ses camarades et continue son tour jusqu’à revenir derrière celui qui a le mouchoir derrière lui. Si le camarade découvre le mouchoir, et dès qu’il le découvre, il se lève et essaie d’attraper le premier avant que celui-ci ne se rassoit à la place laissée vacante. S’il y parvient il se rassoit et le premier recommence. S’il n’arrive pas à le rattraper il prend la place de « tourneur extérieur » et fait le tour du cercle… le jeu reprend comme au début.

Si l'enfant ne se rend pas compte à temps que le mouchoir est derrière lui, il devient la chandelle et doit se poster au centre du cercle. Il ne sera délivré que si un autre enfant devient chandelle à son tour.

Ce jeu, vous le connaissez presque à coup sûr; sous un nom ou un autre, c'est lui, le jeu de la chandelle, du facteur, du renard, ...

Au Soudan, cet objet que l'on dépose se nomme le taquia et le jeu qui fait chanter tous les enfants assis en rond s'appelle El Fat, El Fat.

Ce jeu existe aussi chez vous? Quel nom porte-t-il? Pourquoi?

Commenter cet article